La préparation de son sac pour faire du trek n’est pas une mince affaire.Tout doit rentrer ! Et il en faut du matériel… Choix du litrage, répartition des charges, ajustement des sangles, chargement… On vous dit tout !

Quel litrage pour votre sac de trek ?

Le choix du litrage va dépendre notamment de si vous avez opté pour un circuit avec portage de sac. Cela est souvent le cas pour l’ascension du Machu Picchu par exemple, ou au cours d’un voyage au Tibet. En effet, lorsque l’altitude est très élevée, nous éprouvons des difficultés pour respirer, ce qui nous fatigue plus vite et peut rendre compliquée la poursuite du trek. C’est pourquoi les Sherpas, habitués à l’altitude, en viennent en aide aux alpinistes même les plus chevronnés d’ailleurs. Dans le cas d’un trek avec portage, optez pour un sac de 30 L seulement, qui vous permettra de ranger votre nourriture pour la journée, un vêtement de pluie, un appareil photo, etc.

Pour les treks sur 2 à 3 jours, un sac de 50 litres peut contenir un sac de couchage, des vêtements de rechange, des affaires de toilette. Pour plus de 3 jours, ce sera du 60/70 litres.

Remplir le sac à dos de randonnée avant de le régler

La répartition des charges fera que vous serez à l’aise pendant votre randonnée. Pour cela, il faudra bien régler les bretelles et la ceinture lombaire, pour que vous portiez la charge uniquement au niveau des hanches, et non du dos. Vous éviterez ainsi quelques douleurs par la suite  et le poids sera beaucoup plus facile à porter.

Mais avant toute chose, il faut remplir le sac à dos de trek, pour ensuite le régler comme il convient. Ceci, par étape et de façon réfléchie :

  • Les choses légères au fond du sac de trek : sac de couchage, vêtements…
  • Au milieu du sac : les choses les plus lourdes, type réchaud
  • Au-dessus : les clés et papiers (mais pas dans la poche supérieure pour éviter les vols)
  • Dans la poche supérieure : ce qui est le plus utilisé
  • Poches au niveau de la ceinture : barres de céréales, appareil photo, etc.

Quelques astuces pour se faciliter la vie en trek

Il existe de nombreuses astuces pour optimiser l’espace dans un sac à dos de trek. La tente est placée sur le dessus du sac. Le matelas ou mousse enroulé juste dessous la poche qui ferme le sac en haut.

Par ailleurs, nous conseillons de compartimenter les affaires dans des sacs en plastique. En effet, certaines destinations sont plus ou moins pluvieuses et fraiches. Ce ne sera sans doute pas le cas lors d’une randonnée à Tenerife, mais  Il serait dommage de ne pas bien profiter de votre voyage en Patagonie si vous avez froid dans des vêtements tout humides.

A ne pas oublier dans le sac de trek

Il y a quelques indispensables à ne surtout pas oublier pour que votre trek soit le plus agréable possible : plusieurs t-shirts respirant, une veste polaire, une cape de pluie, plusieurs pantalons, un bonnet et des gants, des lunettes de soleil, de la crème solaire, des chaussures de rando, une lampe frontale, une bouteille d’eau…