Partir en vacances au guidon de sa moto est un plaisir de tous les instants. D’ailleurs, cela peut être une motivation suffisante pour passer le permis moto ou le BSR. Pour autant, il convient d’effectuer quelques préparatifs pour profiter du voyage dans de bonnes conditions.

Réglages et révision de la moto

reglage-reparation-moto

Avant toute chose, il est impératif de veiller à ce que l’engin soit paré pour de longs trajets. Un garagiste sera en mesure de signaler et de réparer d’éventuels problèmes. L’usure des pneus, l’état des freins, le fonctionnement des feux… Autant d’éléments à vérifier méticuleusement pour partir sereinement. Attention toutefois à s’y prendre à l’avance. Certaines réparations peuvent exiger du temps ou des pièces à commander. Les délais de livraison sont variables, surtout en période estivale.

Selon le poids du chargement, il peut être nécessaire de régler l’éclairage de façon adéquate et de contrôler le gonflage des pneumatiques.

Le chargement de la moto : trier l’utile du superflu

Un voyage à moto ne demande pas les mêmes préparatifs qu’un départ en voiture. Aussi, l’équilibre entre l’équipement technique et les bagages demeure fondamental. Outre les combinaisons de motards, un kit de réparation est nécessaire en cas de panne. Chiffon, graisse, bombe anti-crevaison, bidon d’huile et couteau peuvent s’avérer très utiles sur la route. Selon les organismes de formation, certaines astuces sont dispensées en passant le BSR ou le permis moto.

Concernant les bagages, ils ne doivent pas être encombrants et les éléments lourds doivent impérativement se trouver au fond des sacoches latérales. L’ajout d’un sac à dos permet de stocker d’autres objets pour agrémenter le voyage.

S’informer sur la destination et les conditions de voyage

vacances-moto-voyage

Qu’il s’agisse d’un pays étranger ou d’une région différente, il est nécessaire de prendre quelques dispositions. Papiers en règle, validité du permis moto, mais aussi vaccins à faire, prise en charge de l’assurance en cas de maladies ou d’accidents, sans oublier la sélection des étapes qui ponctuent l’itinéraire choisi. Pour ce faire, une carte et un guide de voyage sont des compagnons précieux.

Enfin, le Code de la route et la législation divergent en fonction de la destination. Par exemple, la présence d’un gilet réfléchissant est obligatoire dans l’équipement de la moto en France depuis le 1er janvier 2016. Se renseigner s’avère donc indispensable pour profiter pleinement de son voyage.