Voici un petit guide pour bien préparer son voyage à Dubaï. Formalités administratives, sites touristiques à visiter, budget vacances, code de conduite… On vous dit tout pour que vous profitiez du meilleur séjour possible.

Votre demande de visa

Pour les ressortissants français, pas besoin de faire une demande de visa touristique pour Dubaï à l’avance, avant votre départ, si vous comptez rester moins de 30 jours. Il vous sera délivré automatiquement et gratuitement par les services de l’immigration à votre arrivée. A noter qu’avec un visa de tourisme, vous ne pouvez pas travailler aux Emirats Arabes Unis.

Dubaï, ses parcs aventure, ses galeries commerciales…

Pour les adeptes des parcs du genre Aquaventure Water Park : c’est la destination rêvée ! On y trouve également des galeries commerciales des plus grandioses. Il y a même une piste de ski et de snowboard à l’intérieur !
Il est possible également, de nager avec les dauphins, de faire de l’escalade, de sauter en parachute ou encore, d’effectuer un vol en montgolfière. Rien est impossible, semble-t-il ! Courses hippiques, golf, sports nautiques… il y a de quoi faire !

Les vacances à Dubaï restent assez abordables. Vous pouvez trouver des prix intéressants pour les hôtels, ainsi que les restaurants.

Eviter les mois de juillet et août

De mai à septembre, la température peut grimper jusqu’à 50°C et le taux d’humidité est très important. Ce n’est donc pas la saison idéale pour profiter pleinement de Dubaï. Evitez surtout juillet et août ! Tous les bâtiments sont climatisés, mais ce serait dommage de devoir renoncer à certaines activités si la température extérieure est irrespirable.

Un pays musulman

Dubaï fait partie d’un pays musulman. Même si la société est tolérante et modérée, beaucoup de règles et codes de conduites sont basées sur la culture musulmane. Les femmes comme les hommes par exemple, ne doivent pas porter des tenues trop courtes et il est conseillé de couvrir les épaules.

Pour plus d’informations sur les demandes visa pour les Emirats Arabes Unis, cliquez ici.